J'aurais dû faire kung fu en seconde langue

Ce recueil, édité aux éditions Aléas en 2003, comprend quinze textes :

  • Kung-fu
  • Ange gardien
  • L'appel du désert
  • Matisse
  • Paris-Jour
  • Y a que la foi qui sauve
  • La Genevroye
  • Vive la campagne !
  • Ma femme est cultivée
  • La consigne
  • La petite annonce
  • Rumeur
  • Le chômage, c'est du sport !
  • Psychanalyse
  • Monsieur Bricolage
détail de la couverture

La quatrième de couverture donne le ton : Est-ce que ça gratouille ? Est-ce que ça chatouille ? Est-ce que ça fait mal ? (...) Son humour féroce pointe des comportements de la vie quotidienne, évoque les murs dressés devant les individus, les gouffres qui s'approfondissent.

Jamais misérabiliste, son témoignage d'une cruauté décapante, n'épargne ni l'irresponsabilité érigée en système ni l'incompétence satisfaite du plus grand nombre, ni la pathétique impuissance des professionnels du social.

Seconde langue ou pas, Françoise Bonne n'a pas sa plume dans sa poche. Elle pratique une écriture de combat, corrosive à souhait. Avec elle, la phrase est un art martial, une pratique de défoulement.

Ses assauts prennent pour cibles les zygomatiques et réussissent, à longueur de pages, à nous faire rire ... aux larmes !